Heroes of the Storm, le nouveau MOBA (tant attendu) de Blizzard

heroes-facebook-preview

Après plusieurs mois de phases de test, le grand jour est arrivé. Heroes of the Storm est officiellement disponible dans le monde entier. Mais Blizzard a-t-il fait le bon pari en misant sur un énième MOBA ? Alors que Starcraft avait amené le développement de ce style de jeu il y a quelques années, la société a encore beaucoup de travail devant elle pour faire de ce nouveau né un incontournable.

Le petit dernier des jeux Blizzard (World of Warcraft, Warcraft, Diablo) est enfin arrivé. Heroes of the Storm est un MOBA ( Multiplayer online battle arena) inspiré de l’univers des tous les jeux développés par la société depuis près de 25 ans. Jouable en free-to-play (proposant un jeu gratuit ponctué de contenus additionnels payants), il va dès aujourd’hui envahir les ordinateurs des gamers du monde entier. Avec sa dernière création, la société espère pouvoir récupérer un nouveau public de joueurs qui restaient jusqu’à maintenant connectés sur les deux géants du genre, à savoir League of Legends (un milliard de dollars de recettes en 2014) et Dota 2.

L’univers de Heroes of the Storm tient ses promesses : les fans de la première heure de Warcraft, de Starcraft ou encore de World of Warcraft vont pouvoir retrouver les héros mythiques de l’histoire de la grande famille Blizzard tels que Malfurion, Uther ou encore Illidian Hurlorage. Le jeu reste un classique du genre : deux équipes de cinq joueurs s’affrontent afin de faire tomber les tours ennemies et d’accéder à leur nexus. Plusieurs arènes sont proposées et toutes possèdent des objectifs secondaires pouvant renverser la partie. Il est possible d’interagir avec l’environnement afin de valider des quêtes ou d’engager des mobs dans la bataille.

Révolution ou énième copie ?

Mais ce nouveau MOBA réussira t-il à écraser ses concurrents historiques ? En effet, même si le style diffère quelque peu, les parties se déroulent relativement de la même manière que dans League of Legends ou dans Dota 2, sauf que ces dernières sont moins dynamique. En effet, il n’y a plus de stuff (équipement/objets) à acheter, mais des compétences diverses et variées à choisir en fonction des niveaux acquis. Ces compétences sont elles-même débloquées en fonction du niveau du héro en lui même, c’est à dire du nombre de partie que vous avez déjà effectuées avec ce dernier. Ce manque se fait tout de même ressentir pour les joueurs appréciant les compositions originales permettant de transformer des tanks en mages ou en assassins par exemple. Les lanes (lignes de jeu) sont moins figées et il n’est pas rare de se retrouver dans un team fight (combat incluant plusieurs membres de chaque équipe) dès les premières minutes de la partie.

L’un des avantages principaux de ce jeu est qu’il permet à des gamers inexpérimentés ou n’ayant pas le temps de s’investir dans des heures de jeux quotidiennes de s’adonner à la découverte de l’univers des MOBA. En effet, le jeu est plus simple à prendre en main que ceux de ses concurrents, notamment grâce à l’absence d’équipement indiquée plus haut. Les joueurs sont aussi amenés à moins insulter leur équipe, pratique hélas répendue dans ce genre de jeux, car dans Heroes of The Storm, les assistances sont comptabilisées avec les meurtres et tout le monde peut aider son équipe à avancer malgré un manque d’expérience. Et ces aspects vont probablement donner un avantage considérable au dernier né de Blizzard, surtout que le temps moyen d’une partie tourne autour d’une trentaine de minutes (contre 45 minutes pour LoL par exemple).

Reste à savoir comment Heroes of the Storm va être accueilli par les hardcore gamers et surtout par l’univers du e-sport. Car il semblerait que les deux mastodontes du secteur ne soient pas prêts à lâcher leur part du marché.

Spice

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s