Deux nouvelles « Lunes » orbiteraient autour de la terre.

Après plus de 50 ans de recherche, des astronomes hongrois on confirmé l’existence de deux nouvelles «Lunes» qui orbiteraient autour de la terre. Ces deux Satellites naturel seraient constitués majoritairement de poussières, sont situés à une distance de 400 000 km de la Terre, soit environ la distance entre la Lune et la planète bleue.

Ce n’est qu’en 1961 qu’un astronome polonais Kazimierz Kordylewski, vue pour la première fois ces nuages de poussière et leur donna son propre nom.

« Les nuages de Kordylewski sont deux des objets célestes les plus difficiles à trouver. Bien qu’ils soient aussi proches de la Terre que la Lune, ils sont largement négligés par les chercheurs en astronomie » confie Judit Slíz-Balogh, co-auteur de l’étude et astronome à l’Université Loránd Eötvös en Hongrie.

01_dust_moon_a

PHOTOGRAPHIE DE L’ILLUSTRATION par GABOR HORVATH

« Il est intriguant de confirmer la présence de deux pseudo-satellites de poussières en orbite autour de la Terre, à côté de notre voisine lunaire. »

Ces pseudo-satellites feraient environ 15 degrés par 10 de largeur, ce qui équivaux à 104 600 km par 72 420, Une taille impressionnante 9 fois plus large que la Terre.

Les points de LAGRANGE ça vous dit quelque chose ?

Pt.lagrange

Creative Commons Attribution

Les points de Lagrange sont des points orbitaux qui servent de repères aux astronomes et physiciens.

Ces points correspondent à l’endroit où l’attraction gravitationnelle de deux corps en orbite, comme par exemple le Soleil et la Terre.

L’attraction est donc équilibrée par la force centripète de leurs orbites, ce qui leurs permet de rester à des positions stables et une distance constante de la Lune et de la Terre.

C’est en utilisant ces points de Lagrange que l’astronome Kordylewski trouva ces mystérieux nuages de poussières.

02_dust_moon_l5_polarization-mosaic

La lumière qui entoure le point de Lagrange 5 (point blanc) a aidé à révéler la présence d’un nuage de poussière de Kordylewski.

PHOTOGRAPHIE DE IMAGE PAR J. SLÍZ-BALOGH

Nous le savons des missions spatial sont prévues afin d’aller sur Mars et il s’avère que ces deux nuages en orbite au tour de notre chère planète serait un atout pour ce long voyage vers la Planète Rouge.

En effet ces points de Lagrange pourraient servir de station de transfert (comme une autoroute interplanétaire). Selon Gàbor Horvàth, cela permettrait de diminuer la consommation de carburant une fois en orbite autour de ces points.

« L’étude de la dynamique des nuages de Kordylewski pourrait bien être la plus importante en termes de sécurité de la navigation spatiale » ajoute Gábor Horváth.

Si toutes les prévisions de Judit Slíz-Balogh et Gábor Horváth sont justes il reste beaucoup de chose a découvrir grâce a ces points de Lagrange.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s